@FranceInNL @AFRPB “Français de l’étranger, quelle citoyenneté ? Français du monde on ne vous dit pas tout” par Jacques Saillant @SaillantJ 

Jacques Saillant, ancien élu consulaire des Français établis à l’étranger, vient de publier un ouvrage intitulé :”Français de l’étranger, quelle citoyenneté ?” – sous titre : “français du monde on ne vous dit pas tout.” On le trouvera sur le site http://www.fde-citoyennete.fr en version numérique. 
J’ai lu la publication de Saillant. Elle remplit un vide. Premièrement, du point de vue de la connaissance factuelle. On ne trouve nulle part ailleurs, selon moi, une telle présentation synthétique de ce que l’on sait sur les Français établis à l’étranger, aujourd’hui. Deuxièmement, du point de vue de la connaissance des débats propres au microcosme des français de l’étranger actifs dans leurs cercles de représentation. 
De ce point de vue, son travail m’est utile en tant que conseiller consulaire fraîchement élu au 1er juillet 2016, issu de la réforme de 2013. 

Pour aller plus loin :

  • Je suis tout à fait d’accord avec lui sur l’importance de recherches sérieuses relatives aux Français de l’étranger, tant statistiques que qualitatives.
  • Je suis tout à fait intéressé par le débat en ligne qu’il propose aux 442 conseillers consulaires élus en 2014, autour des questions soulevées par la représentation des Français établis à l’étranger. Pourquoi d’ailleurs, ne pas ouvrir ce débat aux 68 délégués consulaires ?
  • Je me retrouve dans certaines de ses propositions, dont la proposition centrale de réforme de l’AFE au profit d’une association des conseillers consulaires.
  • Je diffère de point de vue avec lui sur d’autres questions, notamment la question de la position des Français établis au sein de l’UE au regard de l’ensemble des Français établis à l’étranger. 

Conclusion

Porter le débat au sein du groupe restreint mais influent des élus consulaires concernés, c’est ce qui fait, à mes yeux, la force de la proposition de Jacques Saillant, acteur consulaire bien au fait. Sa démarche participative et délibérative est peut-être utopique vu le rapport entre les conseillers dépendants des « associations représentatives» (Fme-ADFE / UFE) et les conseillers issus, comme moi, des « listes indépendantes », celles qu’a autorisé la réforme de 2013, ce qu’il signale justement dans son ouvrage. Mais certains achèvements de l’homme ne sont-ils pas des utopies réalisées ? Si je ne soutiens pas toutes les idées de Jacques, je me reconnais bien dans son approche. Elle est fondée. 
Les Français établis à l’étranger et leurs élus ont devant eux la perspective des élections législatives, sénatoriales et présidentielle de 2017. En 2020 auront lieu les prochaines élections consulaires. 

Que le débat s’ouvre !

Geef een reactie

Gelieve met een van deze methodes in te loggen om je reactie te plaatsen:

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit / Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit / Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit / Bijwerken )

Google+ photo

Je reageert onder je Google+ account. Log uit / Bijwerken )

Verbinden met %s

%d bloggers liken dit: