Le petit garçon qui avait un trou dans sa tête

Toute cette eau, me dit Monsieur Cadat, Français d’Afrique, c’est bon pour les cultures. Cadat, un personnage. Ses jardins-pilotes, les puits forés, toutes les réalisations « micro » qui sont, non comme des gens peuvent bien le dire, un grain de sable dans le désert mais plutôt un grain de senevé dans la pâte, c’est à l’origine l’œuvre de Cadat. Et les 150 000 palmiers de l’oasis El Goléa, c’est encore du Cadat, père et fils. Ils sont planteurs dans le sang, ces gens-là, et bâtisseurs, avec une sorte de génie pour susciter l’espérance et ressusciter les valeurs mortes.

Extrait de Sourciers pour l’Afrique (Christiane Fournier 1965)

Lire la suite…https://www.scribd.com/document/396497621/Le-petit-garcon-qui-avait-un-trou-dans-sa-tete



Categorieën:Cadat, Hoofdstukken, Moi

Tags: , , , ,

Geef een reactie

Gelieve met een van deze methodes in te loggen om je reactie te plaatsen:

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit /  Bijwerken )

Google photo

Je reageert onder je Google account. Log uit /  Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit /  Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit /  Bijwerken )

Verbinden met %s

%d bloggers liken dit: